,

Iphone : La strategie d Apple perturbee par la disparition des subventions des operateurs ?

La stratégie d’Apple pourrait être mise à mal par la disparition des subventions des opérateurs

 

Malgré ce qu’a pu dire Steve Ballmer lors de la présentation de l’iPhone, Apple a réussi à faire d’un objet relativement luxueux un élément de la vie quotidienne de plus en plus de personnes. Néanmoins, si l’on observe bien les choses telles qu’elles se sont passées, tout cela n’a été possible que parce que les opérateurs subventionnent les appareils, en échange d’un forfait plus cher. À ce sujet, nous vous rappelons que nous avons un article consacré aux forfaits iPhone proposés par les différents opérateurs, calculant le coût total du forfait sur la totalité de la durée d’engagement minimum et montrant que les forfaits subventionnés ne sont pas les plus économiques. Le problème est ici plus psychologique qu’économique. Un client n’hésitera pas longtemps lorsqu’il aura le choix de payer son iPhone 199 euros au lieu de 629 voire 849 pour le modèle 64 Go, même en échange d’un forfait plus cher.

Le positionnement haut de gamme d’Apple pourrait être mis à mal dans un certain nombre de pays tels le Portugal ou la Grèce, où les opérateurs envisageraient de réduire les subventions afin de réduire le prix des forfaits. De plus, cette situation pourrait s’aggraver avec l’arrivée de nouveaux smartphones à des prix bien inférieurs à ceux de l’iPhone, certains en dessous de 100 euros, alors que l’iPhone 3GS sorti il y a bientôt 3 ans est toujours vendu à 369 euros.

Apple pourrait facilement sortir un modèle d’entrée de gamme avec les composants d’une ancienne generation d’iPhone, tout en évitant l’étiquette « vieil iPhone ». En plus, ce modèle ne serait pas obsolète dès sa sortie. Par exemple, lors de l’arrivée de l’iPhone 5, il y aura deux générations de différence avec l’iPhone 4, et pourtant celui-ci reste un appareil performant qui n’est pas limité par rapport à l’iPhone 4S, du moins pas pour des raisons matérielles. De nombreux utilisateurs seraient sans doute prêts à abandonner quelques millions de pixels sur l’appareil photo pour quelques centaines d’euros de moins sur leur facture.

 

source : macbidouille.fr